Barcelona

  1. Mon travail d’investigation est terminé. J’ai quitté mon personnage et je profite du soleil de Barcelone.

La manipulation des données se répand chaque jour davantage, passant par tous les types de médias et canaux de communication grâce à l’asservissement d’une multitude d’agents.

Il est urgent d’agir et de trouver les moyens de combattre cette peste digitale qui s’infiltre chaque jour en nous.

Les gens deviennent confus, désorientés, se réfugiant dans les drogues, l’alcool, les addictions.

Le gouvernement s’effrite.

Les médias se désagrègent.

Il ne reste presque qu’une peau de chagrin pour combattre avec la lumière de notre âme.

Ce travail m’a épuisé.

Je devenais chaque jour plus affaiblie et malade, atteinte au presque dernier degré. Mais je devais confronter E., les forcer à révéler leur noirceur, qui nous éteint, qui nous broie, qui nous aveugle.

Le détachement se passe bien. Le soleil, les gaetas, la joie de vivre des Catalans et des Espagnols…

Je ne pourrai pas rester ici toujours. Il faudra repartir. Chercher. Lutter. Combattre.

Jusqu’au bout.

Mais d’ici là je me re-habite, laissant la vie affluer dans mes veines.