Pour faire face aux enjeux sociaux posés par le développement des médias et des technologies dans le domaine de la production et du partage d’informations, nous développons des expertises en recherche d’information et des méthodologies d’analyse qualitatives et quantitatives avancées qui sont issues d’une période intensive de recherche dans les milieux scientifiques et académiques en Technologies de l’Information et de la Communication, en France et au Québec (co-tutelle de thèse), et également de notre expérience de l’analyse de cas en entreprises, dans les organisations publiques et dans le milieu de l’innovation technologique.

Les études en Technologies de l’Information et de la Communication sont une discipline hybride combinant les sciences humaines et sociales, la sémiotique, la linguistique, la psychologie, l’analyse des données pour étudier les impacts et les risques sociaux des technologies.

Notre approche en art libéral et humanités, issue de notre formation en sciences humaine et sociales à l’université, intègre des méthodes de pointe comme le machine learning et Python. Elle vise à améliorer la compréhension des impacts sociaux, des risques et des bénéfices pour les utilisateurs des usages inappropriés des technologies émergentes et de l’intelligence artificielle à partir de savoirs critiques, post-colonialistes et anticapitalistes développés par l’activisme social (voir infra).

Nous garantissons le suivi de procédures utilisées en laboratoire concernant l’éthique des données et défendons les valeurs que nous avons toujours prônées (Cf. Publications.) :

  • L’éducation ouverte aux médias et aux technologies
  • Les agir éco-responsable pour lutter contre le gaspillage de la bande passante
  • L’usage conscient des technologies
  • Le respect des principes de neutralité du net et de non-discrimination
  • Le leadership des femmes dans les technologies
  • Les technologies OS
  • Les solutions locales